Accord collectif et Travail de nuit

Même si un accord collectif de branche ou d’entreprise l’encadre, la loi exige que le travail de nuit soit :

  • exceptionnel ;
  • et justifié par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou des services d’utilité sociale.

Les juges vérifient que ces conditions sont bien remplies au niveau de l’établissement. Cette vérification sera d’autant plus exigeante lorsque le travail de nuit est encadré au niveau de la branche et non pas de l’entreprise.

Même si un accord collectif ou une convention de branche est présumée valide (présomption simple), si ces conditions supplémentaires en sont pas respectées, l’employeur pourra être condamné en justice.

Cass. Crim. 7 janvier 2020, 18-83.074

En savoir plus

Actualités

Découvrez ici nos derniers articles et nos conférences

27-03-20 Coronavirus : élargissement et adaptation de l’activité partielle

25-03-20 Coronavirus : imposer congés payés et RTT

23-03-20 Coronavirus : IJSS et maintien de salaire employeur étendu

Toutes nos actualités
En savoir plus

Contactez-nous

20, rue des Vicaires
59046 Lille Cedex
+33 (0) 320 06 72 00