Coronavirus : prolongation d'un cas d'arrêt dérogatoire

Depuis le 1er mai, les salariés qui bénéficiaient d’arrêts de travail dérogatoires en raison du coronavirus sont désormais placés en activité partielle.

Les salariés concernés par ce changement sont :

  • ceux qui doivent garder leurs enfants de moins de 16 ans dont l’établissement scolaire est fermé ;
  • ceux qui doivent garder leurs enfants handicapés (mineurs ou majeurs), en raison de la fermeture de l’établissement d’accueil ;
  • les personnes considérées comme vulnérables (ou qui habitent avec une personne vulnérable).

Cependant, certains salariés continuent à bénéficier des arrêts dérogatoires prévus par le décret du 31 janvier, notamment ceux qui sont soumis à une mesure d’isolement après avoir été en contact avec une personne atteinte du Covid-19.

Il est désormais prévu que ces salariés pourront bénéficier des indemnités journalières de sécurité sociale jusqu’à trois mois à compter de fin de l’état d’urgence sanitaire, soit jusqu’au 10 octobre.

Décret n°2020-637, 27 mai 2020 : JO, 28 mai

En savoir plus

Actualités

Découvrez ici nos derniers articles et nos conférences

04-08-20 Fin de l'état d'urgence sanitaire : le côté RH

28-07-20 Fin de l'état d'urgence sanitaire : le côté paie

21-07-20 Activité partielle : remboursement des "trop perçus" par les employeurs

Toutes nos actualités
En savoir plus

Contactez-nous

20, rue des Vicaires
59046 Lille Cedex
+33 (0) 320 06 72 00